Bab el qahira    Index du Forum

Bab el qahira
Danse Orientale
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Les événements en Egypte...au Caire
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1521, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bab el qahira Index du Forum   >>> DISCUSSIONS , SUGGESTIONS   >>> Les évènements en Egypte
Sujet précédent ..::.. Sujet suivant  
Auteur Message
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 21:14 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

  

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Juil - 21:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 21:55 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 21:56 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

 oui un peu ....

Revenir en haut
SamarRaqs



Inscrit le: 04 Aoû 2010
Messages: 281
Localisation: 0
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Juil - 12:35 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

ce beau pays Sad

Revenir en haut
Samar



Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 905
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Juil - 12:36 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Oui, toujours dur dur niveau tourisme Sad
_________________
سمر


Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 12:58 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

08 juillet 2011   Hélène Sallon, journaliste du Monde.fr L’esprit de la révolution égyptienne renaît place Tahrir

Vendredi 8 juillet. La révolution d'abord. Nous voulons une purge sérieuse, un jugement sérieux, un gouvernement sérieux

"Aussi longtemps que nous n'aurons pas de parlement élu, la place Tahrir sera notre assemblée du peuple. Inshallah, le 8 juillet, notre nouvelle assemblée aura à nouveau rendez-vous", appelait Zeinobia sur son blog Egyptian Chronicles. Des vœux qui se sont réalisés ce vendredi avec l'arrivée, dès le matin, de dizaines de milliers d'Egyptiens place Tahrir, au Caire, pour une nouvelle manifestation, placée sous le slogan "La révolution d'abord". Des manifestations ont également été organisées dans d'autres villes d'Egypte, notamment à Suez et Alexandrie.
"La révolution continue", scandaient les manifestants qui réclament l'accélération des réformes dans l'esprit de la révolution du 25 janvier. "Originellement programmée à l'appel de "la Constitution d'abord", la manifestation est désormais davantage motivée par des demandes de justice, par l'indignation quant aux récents acquittements de ministres de l'ère Moubarak et par le mauvais traitement des familles des martyrs", explique Ursula Lindsey, sur le blog The Arabist.
Un reportage d'Al-Jazira English sur la préparation de la manifestation du 8 juillet.

Place Tahrir, le 8 juillet 2011, des dizaines de milliers d'Egyptiens ont répondu à l'appel à manifester (Amr Nabil / AP)

L'appel à manifester avait été lancé de longue date par les révolutionnaires, excédés que les revendications qu'ils avaient formulées lors de la révolution du 25 janvier n'aient pas été entendues en haut lieu, cinq mois plus tard.
Le 4 juillet, la Coalition des jeunes de la révolution du 25 janvier a publié la liste de ses demandes sur sa page Facebook, ainsi qu'une invitation officielle au premier ministre égyptien, Essam Charaf, pour qu'il se joigne aux manifestants. La coalition appelle notamment à un renforcement des pouvoirs du premier ministre et à l'interdiction de toute activité politique pendant deux législatures pour les membres de l'ancien parti au pouvoir ; à davantage de justice sociale avec notamment des compensations pour les familles des martyrs de la révolution et la restitution des biens accaparés par la famille Moubarak ; à une justice indépendante et à la fin des procès militaires ; à la restructuration du ministère de l'intérieur et à la suspension des officiers accusés d'avoir tué des manifestants.
Le mouvement des jeunes du 6 avril s'est joint à cet appel à manifester, sur sa page Facebook, dénonçant une conspiration de la part des responsables corrompus de l'ancien régime restés au ministère de l'intérieur et à la justice. Il reproche au Conseil suprême des forces armées, au pouvoir pour mener la transition politique, de ne rien faire pour lutter contre cette "conspiration". Dans un premier temps, les jeunes du 6 avril avaient voulu placer cette manifestation sous le slogan "les pauvres d'abord".
UN APPEL À L'UNITÉ DES FORCES POLITIQUES

Asmaa Waguih / Reuters

Dans une note sur son blog, Zeinobia raconte que le slogan de la manifestation a en effet suscité d'intenses débats entre partisans de "la Constitution d'abord" -qui souhaitent qu'une Constitution soit rédigée avant la tenue des élections - et les partisans des "élections d'abord". Les premiers souhaitaient que la manifestation du 8 juillet soit le jour de l'ultime combat. Pour Zeinobia, "bien entendu, cela dépasse la bataille Constitution vs. élections ainsi que 'les pauvres d'abord'. La question est de poursuivre la révolution. La demande pour la Constitution d'abord a été retirée car nous ne voulons plus de division". La page Facebook Nous sommes tous Khaled Said a également lancé un appel à l'unité de toutes les forces politiques.
De nombreux partis ont rejoint l'appel, à l'instar du parti Al-Adl ou du Wafd, deux partis libéraux. "La plupart des partis et mouvements de l'équipe pour 'la constitution d'abord' vont participer [...] et l'équipe pour 'les élections d'abord' a dit qu'elle irait tant que la manifestation n'appelait pas à 'la constitution d'abord'", précise Zeinobia. Un seul mouvement salafiste, la jeunesse salafiste, a dit qu'il participerait à la manifestation, pour protester contre les pratiques du ministère de l'intérieur, la lenteur des procès et pour une purge dans les médias.
Pour la blogueuse Zeinobia, si cinq mois après la révolution, les demandes formulées à l'époque n'ont pas été réalisées, la faute revient à la division et à la course au pouvoir. "Si nous voulons retourner place Tahrir et restaurer notre révolution alors nous devons y retourner pour de bon, dans le vrai esprit égyptien. Nous devons faire revivre cette expérience qui a ébloui le monde entier et nous a permis de faire bouclier contre le régime Moubarak", appelle-t-elle.
Elle exhorte ainsi les forces politiques à accueillir les bras ouverts la confrérie des Frères musulmans qui, une fois n'est pas coutume, a annoncé le 5 juillet, sur son site Internet, qu'elle participerait à la manifestation. Les Frères musulmans "qui ont évité les derniers rassemblements, allant jusqu'à qualifier les manifestants de 'traitres' - sont apparemment en adéquation avec l'humeur populaire (et les demandes de leurs jeunes cadres, plus probablement)", commente Ursula Lindsey.
 
 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 21:34 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Merci Okay

Revenir en haut
Samar



Inscrit le: 25 Mai 2010
Messages: 905
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juil - 17:45 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

GROS GROS soucis pour les visas des étrangers en ce moment au Caire...

http://bikyamasr.com/wordpress/?p=35929

Sad Sad
_________________
سمر


Revenir en haut
SamarRaqs



Inscrit le: 04 Aoû 2010
Messages: 281
Localisation: 0
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 12 Juil - 18:03 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

en effet en ce moment ça bouge par tout, ça atteind tous les secteurs, reste à esperer que ça s'arrête

Revenir en haut
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 11:55 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

J'ai lu que le 25 juin les heurts ont démarré au Balloon théatre avant un spectacle de la Khaomeya en faveur des famille des martyrs de la révolution, des danseurs ont également été légèrement blessé......

Revenir en haut
Mel



Inscrit le: 14 Juil 2011
Messages: 19
Localisation: Nancy
département: 54
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 12:46 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Oh je suis émue devant tes photos Yalabinette, plus particulièrement celle du musulman et du chrétien solidaire, c'est magnifique MERCI

Revenir en haut
Nawel



Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 104
Localisation: france
département: 59
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 11:21 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Quelles sont les nouvelles? On n'entend plus du tout parler de l'Egypte aux actualités hormis l'établissement d'un nouveau gouvernement (qui conserve certains dirigeants du gouvernement précédent apparement). En plus j'avoue que j'ai du mal avec les articles sur internet Embarassed . J'ai commandé un livre pour mieux comprendre les fondements de la révolution et son déroulement mais pour les nouvelles fraîches c'est ici   Mr. Green

Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 16:56 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Le Caire, le 23 juillet ...



Depuis mi juillet, les manifestant ont repris possession de la place Tahrir.



Un difficile remaniement ministériel en Egypte

Place Tahrir, le 22 juillet. REUTERS/Mohamed Abd El-Ghany

Place Tahrir, au Caire, les centaines de manifestants qui campent depuis le 8 juillet sont encore là, deux semaines après. L'investiture du nouveau gouvernement, jeudi 21 juillet, avec la prestation de serment des ministres devant le maréchal Hussein Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées - CSFA, n'a pas répondu à leurs demandes. Pourtant, après la purge de l'appareil policier, ce remaniement ministériel était une nouvelle concession faite par le premier ministre égyptien, Essam Charaf.

Initialement prévu pour lundi, le remaniement a été retardé de plusieurs jours en raison de tractations concernant plusieurs portefeuilles, ainsi que d'un malaise dû officiellement au surmenage du premier ministre, âgé de 59 ans, qui a conduit à sa brève hospitalisation. Sur sa page Facebook et sur Twitter, le premier ministre égyptien a mis un mot de remerciements pour les nombreuses personnes qui s'étaient inquiétées de sa santé :
L'estime exprimée par certains d'entre vous pour ce à quoi je fais face, qui fait obstacle à ma performance et à la renaissance de l'Egypte, est la chose qui me réjouit le plus. Tout ce qui m'importe désormais est que vous croyiez en chaque décision que j'ai prise et que je prendrais pour l'Egypte... L'Egypte seulement et ce n'est pas de l'héroïsme feint. Merci pour l'attention que vous tous apportez à ma santé.

"Les mots n'ont pas besoin d'explication. Nous savons déjà que M. Charaf est confronté à de nombreux obstacles que ce soit du CSFA ou des orphelins du régime Moubarak ou de pays qui n'aiment pas la révolution", réagit l'Egyptienne Zeinobia, auteure du blog Egyptian Chronicles. Selon elle, les manifestations du 8 juillet auront permis à M. Charaf d'imposer un tant soit peu ses vues, grâce au soutien de la rue.

UNE COMPOSITION DIFFICILE

"Ce remaniement ministériel a abondé en drames, rebondissements et revirements depuis son annonce, il y une semaine. Les ministres ont changé trois ou quatre fois, certains des nouveaux nominés ont été remplacés en un jour ou deux après que leur choix ait été contesté", note le journaliste Steve Negus, invité du podcast du blog The Arabist. Ce qui révèle, selon Ursula Lindsey, "le problème qu'il y a à trouver des personnes pour remplacer des ministres du cabinet". En effet, renchérit Ashraf Khalil, "un des problèmes typiques des régimes de transition, ayant la prétention d'incarner le consensus national, est de trouver des gens ayant une expertise et une crédibilité dans leur domaine, qui sont également connectés d'une certaine manière à l'ancien régime".


Une difficulté qui se traduit par la moyenne d'âge des ministres qui ont tous soixante ans ou plus, note Steve Negus, pour qui cela est un réel problème. Il en veut pour exemple, "le nouveau ministre des finances, Hazem Beblawi, âgé de 75 ans. C'est un économiste respecté, un théoricien de l'Etat rentier. Le précédent avait 60 ans et était fatigué tout le temps. Face à une crise économique et fiscale aussi profonde, que va faire un homme de 75 ans pour résister à ce niveau de stress ?". Or, renchérit le blogueur et journaliste Issandr El-Amrani : "maintenant, nous avons besoin de vitalité intellectuelle, créatrice. Nous avons besoin de personnes ayant de l'endurance".

Parmi les victimes des tractations de dernière minute, Zeinobia dénonce, dans un autre post du blog Egyptian Chronicles, la décision prise de ne pas nommer Hazem Abdel Aziz ministre des télécommunications. La raison en est, estime-t-elle, qu'il "a fait peur au CSFA par sa franchise [...]. L'homme a appelé à avoir un civil au ministère de l'intérieur et a promis de travailler pour que les Egyptiens de l'étranger puissent voter. Il a également appelé à faire pression sur le CSFA". Et de conclure : "il a perdu un poste mais il a gagné l'admiration de millions de personnes".

Finalement, presque la moitié des portefeuilles a changé de mains, notamment certains ministères-clé comme celui des finances, qui échoit avec l'économie à M. Beblawi, et celui des affaires étrangères qui revient au diplomate de carrière, Mohammed Kamel Amr. La blogueuse Zeinobia salue l'arrivée de Amr Helmi à la santé, "un médecin de gauche" qui a "mené la marche vers la place Tahrir des médecins du syndicat médical égyptien le 12 juillet". Ainsi que celle du juge Mohammed Atiya au développement intérieur, "l'homme qui a pris la décision historique de retirer les gardes à l'université et d'arrêter l'exportation de gaz vers Israël". Le départ de Zahi Hawass, archéologue tout aussi médiatique que controversé pour sa proximité avec le régime Moubarak, a été bien accueilli, comme le montre cette vidéo.

DE "FAUSSES CONCESSIONS"

Non au CSFA. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

En dépit de ces changements, les manifestants de la place Tahrir ont les yeux rivés sur deux ministres restés en place : le ministre de la justice, Abdel-Aziz al-Guindi, et celui de l'intérieur, Mansour Issaoui. Au premier sont reprochées les lenteurs à traduire en justice les responsables de la mort de manifestants pendant la révolution du 25 janvier, ainsi que le clan Moubarak et les caciques de l'ancien régime. Quant au second, l'opinion de la population égyptienne à son égard demeure partagée après la purge de l'appareil policier qu'il a récemment décrétée. Toutefois, pour les manifestants, son maintien est révélateur de l'inanité du remaniement. "La réforme du ministère de l'intérieur est demandée par un grand nombre de personnes. C'est difficile de justifier de ne pas la faire", commente ainsi Issandr El-Amrani.

"C'est une moitié de concession à la nouvelle vague de manifestation de la place Tahrir, renchérit Steve Negus. C'est un jeu à la Moubarak, une sorte de décision politique standard, complètement insuffisante et même pas nécessaire. C'est une fausse concession. Preuve en est que le ministre de l'intérieur est resté. Si ils voulaient vraiment apaiser la population, place Tahrir, ils auraient remplacé le ministre de l'intérieur par un civil. Mettez un civil bénéficiant de soutien et de pouvoir, et je pense que les gens de la place Tahrir rentreront chez eux".

QUI GOUVERNE ?

Reconnaissant qu'il lui était "difficile" de donner satisfaction aux manifestants de la place Tahrir, le premier ministre Essam Charaf a toutefois tenté de regagner leur confiance lors d'une allocution télévisée, jeudi 21 juillet. "J'aurais pu simplement quitter mes fonctions. J'aurais été un héros national, mais j'ai le sentiment que je dois rester pour satisfaire les exigences (des manifestants)", a-t-il confié, faisant référence au faible pouvoir dont dispose son gouvernement face à l'armée. Il a précisé avoir chargé son gouvernement de préparer un plan d'action visant à "la réalisation des objectifs de la révolution et la préservation de ses acquis", avec comme priorités la lutte contre la corruption et la levée des lois d'urgence.

"Nous sommes tous à bord du même bateau. Le peuple désire et s'exprime. le gouvernement étudie et met en application", a rappelé M. Charaf. Une vision partagée par le blogueur Issandr El-Amrani. "Les gens de la place Tahrir n'ont aucune légitimité outre le fait qu'ils sont place Tahrir. Ils ne peuvent dicter leur loi. [...] Si la place Tahrir dictait qui mettre dans le cabinet, ce ne serait pas bénéfique pour la démocratie non plus", estime-t-il. Toutefois, nuance Ursula Lindsey, "si le niveau d'identification et de sympathie pour les manifestants au sein de la population égyptienne est discutable [...], leurs demandes reçoivent un large soutien. On ne doit pas négocier avec les manifestants de la place Tahrir en tant qu'individus. Mais en qualité de porte-parole de demandes nationales, ils ont un rôle dans une certaine mesure. Le gouvernement a choisi de leur répondre, mais je pense qu'il fait le pari que le sit-in ne tiendra pas sur le long terme. Le temps joue en faveur des autorités".

Déjà, des contre-manifestations s'organisent en Egypte contre les protestataires de la place Tahrir. Vendredi 22 juillet, plusieurs centaines de membres de la mouvance salafiste ont manifesté dans un autre quartier de la ville pour réclamer la "stabilité". Ils ont appelé l'armée "à ne pas perdre le peuple pour plaire à cette minorité". Après avoir participé à la manifestation du 8 juillet, la confrèrie des Frères musulmans a finalement pris ses distances et appelé, dans un communiqué, à une "marche du million", vendredi 29 juillet, place Tahrir. Elle dénonce les "tentatives d'un certain nombre de groupes de contourner la volonté du peuple [...] telle qu'elle s'est exprimée dans le référendum de mars, et qui a abouti à une feuille de route et à un calendrier pour le transfert du pouvoir de l'armée à des autorités civiles élues par le peuple".


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 17:53 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

C'est un peu long à lire mais cet article de "lemonde.fr" résume bien la situation. La tension est quand même assez palpable. Les manifs sont fréquentes et malheureusement, elles sont souvent perturbées par des "baltagheyas", espèces de voyous payés pour semer la terreur voire des militaires en civil. Les égyptiens qui mettaient l'armée sur un piédestal pendant les évènements prennent conscience qu'elle joue un rôle ambigu. Les frères musulmans sont en campagne électorale. Ils se déplacent dans les villes, donnent des conférences tout en soignant leur image mais je ne suis pas sure que les égyptiens souhaitent être gouvernés par la confrérie. J'ai peu d'informations sur la préparation des élections des autres partis mais ça se prépare...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Nawel



Inscrit le: 30 Aoû 2010
Messages: 104
Localisation: france
département: 59
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Juil - 12:10 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Merci, je pensais avoir répondu tt de suite mais j'ai dû oublier d'appuyer sur envoyer . Encore beaucoup de violence dans cette dernière vidéo...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:38 (2017)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bab el qahira Index du Forum   >>> Les évènements en Egypte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1521, 22, 23  >
Page 14 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylSeigneur thème by SGo