Bab el qahira    Index du Forum

Bab el qahira
Danse Orientale
 

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Les événements en Egypte...au Caire
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 21, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bab el qahira Index du Forum   >>> DISCUSSIONS , SUGGESTIONS   >>> Les évènements en Egypte
Sujet précédent ..::.. Sujet suivant  
Auteur Message
SamarRaqs



Inscrit le: 04 Aoû 2010
Messages: 281
Localisation: 0
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Déc - 12:19 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

merci pour le partage 
  je m'  devant cette solidarité , courage et encore bcp de courage facile à dire  Rolling Eyes


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Déc - 12:19 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 09:08 (2011)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

une interview de Claude Guibal qui a couvert la révolution égyptienne entre autre, qui connait très très bien ce pays et qui a toujours informé justement et avec nuance.

' Pendant 18 jours place Tahrir c'était l'utopie faite réalité '' 30/12/2011 05:37 La NR poursuit sa ronde des grands sujets de 2011. La journaliste Claude Guibal a passé cette année en immersion dans la révolution égyptienne.

Le 23 décembre, les manifestants étaient de retour place Tahrir pour protester contre la mainmise de l'armée. - (AFP)   





Le 17 décembre, un jeune s'immole à Sidi Bouzid, en Tunisie. Les premières manifestations apparaissent... En Égypte, les premiers signes d'une révolution étaient déjà perceptibles ?
« Je n'ai pas eu le sentiment, à ce moment-là, que cela avait cristallisé quelque chose. C'est seulement quand la révolution tunisienne s'est vraiment mise en marche que j'ai senti qu'il se passait quelque chose. J'étais en France, et je suis rentrée en Égypte le 24 janvier, la veille de la révolution égyptienne. Une manifestation était prévue. Il y avait eu plusieurs immolations autour de l'Égypte, comme des répercussions de ce qui s'était passé en Tunisie... »

La révolution égyptienne s'est déclenchée le 25 janvier. Que retenez-vous de ces dix-huit jours qui ont abouti à la chute de Moubarak ?
« Ces dix-huit jours de folie, il faudrait une vie pour en parler. Déjà la manifestation du 25 était surprenante, la détermination des gens... On a compris que quelque chose se passait. Le premier jour de bascule, pour moi, c'est le 28 janvier, quand la révolution tombe dans la violence. Et qu'on découvre que les gens n'ont plus peur. La police tire sur la foule, l'armée prend position... Il y a eu d'autres dates clés bien sûr, c'était une révolution très épique, parfois même romanesque. Un véritable film avec des rebondissements tous les jours. » 

Avez-vous senti le pays entier se mobiliser ?
« Il y a 84 millions d'habitants en Égypte, tous n'ont pas fait la révolution. La majorité d'entre eux étaient chez eux, soit par soutien à Hosni Moubarak, soit par peur, par attentisme ; d'autres, dans la rue ou de chez eux, participaient à l'effort collectif. Mais c'est vrai que tout le monde était dans un état de stupeur, de tétanie. Pour tout le monde ça a été un choc psychologique et physique très important. » 

Comment avez-vous vécu le jour de la chute de Moubarak ?
« C'était inimaginable. Un grondement qui s'élève d'un coup sur Le Caire, les gens se mettent à hurler de joie, les rues se transforment en vagues parsemées de drapeaux. Ce sont des scènes hallucinantes. Je me souviens d'avoir annoncé le départ de Moubarak en direct pour Radio France, et en même temps d'avoir eu un gros pincement au coeur en me disant '' c'est fini ''. Pendant dix-huit jours, ça a été l'utopie faite réalité, et cet état de grâce touchait à sa fin. On allait entrer dans la période post-révolutionnaire. »
 
'' Il faut rebâtir le pays ''
Passé cet état de grâce, comment s'est réveillé le pays ?
« La période d'euphorie a duré trois jours. Après on a vu la révolution se déliter, avec des moments où les gens essaient de retrouver ce sursaut révolutionnaire... Mais ça ne marche pas. Pour les législatives, on sentait que les gens avaient envie d'aller voter, mais c'était un exercice très compliqué, avec un vote très complexe, plus de 350 partis politiques qui se sont créés, un scrutin à la fois uninominal et par listes... Il fallait avoir fait Polytechnique pour y comprendre quelque chose ! »
« Les gens ont voté comme ils pouvaient, mais c'est plus l'acte de mettre un bulletin dans l'urne qui comptait. Le plus marquant était le referendum constitutionnel en avril. Où qu'on soit, dans toutes les rues, le mot constitution était dans toutes les bouches. » 

En un an, l'Égypte que vous connaissez depuis quinze ans, s'est-elle transformée ?

« Ça a changé... et pas. L'Égypte est plus chaotique qu'avant, tout le monde est épuisé, les gens sont perturbés face au changement, le pays est au bord de l'effondrement économique, il y a cette nouvelle donne politique entre islamistes et salafistes... Mais j'ai quand même le sentiment que des mutations profondes de cette société sont en marche. »
« Il y a tous ces jeunes - 60 % de la population a moins de 30 ans - qui arrivent aux commandes. Cette jeunesse est porteuse d'un espoir. C'est elle qui a fait la révolution. Quand vous arrivez à l'âge adulte en vous disant que le monde vous a regardé avec admiration - c'est la première fois que le monde arabe était perçu comme étant acteur de son histoire - ça marque. Même s'il y a des moments de doute, beaucoup de gens ont des projets pour l'Égypte de demain. »

Aujourd'hui, quels sont les défis de l'Égypte ?
« Les mêmes qu'avant la révolution. Cette révolution n'a pas été faite, au départ, pour faire tomber Moubarak. Elle a été faite pour demander des conditions de vie décentes, de l'emploi, de l'éducation, le droit à une vie normale, à avoir son opinion, une voix en tant que citoyen. Or ces revendications sociales n'ont pas obtenu de réponse. »
« La situation sociale est catastrophique en Égypte, la donne économique est encore pire. Si le pays n'a plus les moyens d'acheter du blé et de mettre en place des amortisseurs sociaux, comment va-t-il faire face à la pauvreté endémique ? Les Égyptiens ne peuvent plus croire en leur État, ils n'ont plus de Constitution, ils n'ont toujours pas de parlement, ils s'interrogent sur leur armée... Jusqu'à présent ils ne se retournent que vers Dieu. Il faut rebâtir le pays. »






Journaliste spécialiste du Moyen-Orient, installée au Caire depuis 1997. Elle a été correspondante de Libération et du Nouvel Observateur puis de Radio France.
Elle écrit avec Tangui Salaun, du Figaro, « L'Égypte de Tahrir, anatomie d'une révolution », éd. Seuil, 16,50 €
repères


Une année sous le signe du printemps arabe
> Ben Ali en Tunisie, Hosni Moubarak en Égypte, Mouammar Kadhafi en Libye. En quelques mois le mouvement de révolte s'est propagé dans tout le monde arabe, balayant des dictateurs au pouvoir depuis des décennies.
> Au Maroc, en Jordanie, en Algérie, à Oman, en Arabie saoudite, à Bahrein, au Koweït, les manifestants font trembler le pouvoir et obtiennent des réformes, parfois timides.
> Au Yémen, et surtout en Syrie, la révolution fait rage. Le régime syrien de Bachar al-Assad réprime les manifestations dans le sang. En neuf mois, l'Onu recense plus de 5.000 morts.
> Les mouvements islamistes semblent sortir gagnants du virage démocratique de ces pays. S'ils inquiètent beaucoup, surtout en Occident, ils s'affirment modérés et démocratiques.
  
Recueilli par Mariella Esvant   


  
    


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Jan - 11:56 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

encore un petit article de ma blogueuse préférée snony.
  
L’hiver au Caire ?
14 janvier 2012
 
 

C’est vrai, il fait très froid cet hiver. Enfin tout est relatif, mais dans la journée, le thermomètre peine à tutoyer les quinze degrés, et dès le soir venu, les pulls et les doudounes, les réchauds et les vins chauds s’imposent.
Mais l’hiver dont les médias français parlent c’est celui qui se serait abattu, après un printemps qu’ils n’avaient pas vu venir, et un été qui n’est jamais arrivé. Là, ils en sont sûrs, tous leurs thermomètres le disent : les pays arabes rentrent dans l’ère glaciaire et Moncef Marzouki doit rendre des comptes : qu’a-t-il fait depuis 30 jours et 30 nuits qu’il a le pouvoir ? Non mais des fois, c’est pas un autocrate en puissance qui va berner nos fins limiers politiques !
Outre que l’ère glaciaire précédente n’a pas fait beaucoup frissonner certains des donneurs de leçon de démocratie d’aujourd’hui, on est en droit de se demander quelles lunettes chaussent-ils pour aborder un phénomène aussi inédit ? Certes, de nos jours, Nadine Morano en un tweet peut en déclencher  mille autres qui, même critiques, ont l’heureux avantage de faire parler de sa personne, pourtant assez inintéressante. Certes, en quelques secondes, des ordinateurs de banques mondiales peuvent échanger des dizaines de milliers de contrats et provoquer, comme en mai 2010, une chute historique du Dow Jones.
Mais changer un pays, changer un ordre social, est-ce que cela ne mérite pas quelques mois, ou quelques années de patience… dans l’impatience ? Les mentalités évoluent-elles à la vitesse d’un clic ?
En tout cas, dans le froid et la patience, quelques centaines
de juges égyptiens ont décidé de rappeler leur existence à un ministère de la justice qui a oublié que leur combat pour des élections transparentes en 2005 par exemple, ou en 2010, ou contre la corruption de certains de leurs confrères étaient devenu, depuis janvier 2011, un combat légitime. Le ministre actuel semble sourd à leurs demandes de réintégration et ils campent à tour de rôle (et en costard) devant le Conseil Suprême de la Justice depuis plusieurs jours. Leur slogan réclame, au nom du peuple, la purge des magistrats (corrompus) et la réintégration de ceux qui ont été victimes d’injustice.
Toujours dans le froid, mais qui plus est sans tambour ni trompette pour éviter que la maréchaussée n’arrive la première (ce qui fait que je n’ai pu encore y assister), les jeunes de la révolution, notamment ceux du 6 avril organisent des rencontres dans les quartiers populaires : un vidéo-projecteur, un mur, un mégaphone et une projection militante démarre sur les exactions de l’armée de ces derniers mois, sur l’injustice sociale persistante, puis un débat s’ensuit sur la nécessité de poursuivre la révolution. Avec concert ou non, ces rassemblements semblent rencontrer un très grand succès (pour ceux dont j’ai pu rencontrer des témoins) et montrent que les jeunes ont mesuré l’urgence d’aller vers leurs compatriotes les plus défavorisés pour lutter contre l’ignorance et la désinformation. Partout fleurissent des bombages comme celui ci-dessus, photographié nuitamment, “l’armée et l’assemblée appartiennent au peuple, pas l’inverse”.
Que ce soient les juges ou les jeunes, ou n’importe quel autre rassemblement dans le pays, tous se concluent sur la nécessité de poursuivre ce qui a été commencé le 25 janvier dernier. L’appel à célébrer pacifiquement le premier anniversaire de la révolution est maintenant soutenu par 54 partis et mouvements, auxquels s’ajoutent de nombreuses associations. La dernière à s’être ralliée (aujourd’hui) est celle des Soufis qui, par la voix du président de l’association des confréries, vient d’appeler à participer au rassemblement. La plate-forme des 54 partis et mouvements réclame, outre le transfert total du pouvoir à un gouvernement civil pour avril (donc l’achèvement de l’élection présidentielle à cette date), la libération de tous les activistes emprisonnés à l’heure actuelle, la fin des tribunaux militaires pour les civils, et l’établissement d’un salaire minimum et d’un salaire maximum (tiens, ce serait une bonne idée pour un programme électoral…).
Alors c’est vrai j’aurais pu commencer ce papier par vous raconter le truculent sujet d’examen qui a été donné dans des écoles secondaires du gouvernorat oriental : après une présentation des révolutionnaires comme “des corrompus”, les élèves devaient commenter (positivement) les orientations du parti “de la liberté et de la justice”, celui des Frères (édition papier d’al-Masry du 12/01).
Ou vous raconter cette histoire d’un quartier populaire du Caire où les salafistes, forts de leurs résultats électoraux, ont voulu instaurer des rues pour les hommes et des rues pour les femmes, histoire qu’ils ne se rencontrent pas.
Ou vous raconter, comme l’a encore fait la journaliste de France Inter ce matin (décidément, ce doit être une consigne rédactionnelle), ce que dit mon baouab de tout ça, ou les rancœurs de mon chauffeur de taxi, ou d’un guide francophone  (plus facile à traduire) …
Mais je ne sais pas pourquoi, dans un pays dont le peuple a réussi à faire sauter le couvercle de plomb de la dictature, qui vit une crise économique gravissime et qui a tellement à faire pour réussir le changement, j’avoue que j’ai une forte propension à regarder du côté de ce qui est en mouvement et qui construit. Cela n’empêche pas la lucidité et c’est une forte antidote à la résignation.
Ainsi, l’histoire des salafistes, qui aurait pu faire un joli buzz en occident à l’instar des manifs pro-niqab devant l’Université de Tunis, a une fin délicieuse (c’est peut-être pour ça qu’elle n’en fait pas, de buzz) : femmes en têtes, les habitant(e)s du quartier ont manifesté contre cette nouvelle loi et imposé à ces benêts de salafistes le retour à la normale.
Ce n’est pas parce qu’on vote salaf et qu’on porte un “fichu” – comme disait ma grand-mère- qu’il n’y a pas de neurones dessous. Connaître ce genre de détail (les neurones, je veux dire leur existence), éviterait peut-être de souffler inconsidérément le chaud et le froid, surtout le froid,  sur les révolutions arabes.
  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
sabaqueen



Inscrit le: 29 Nov 2010
Messages: 241
Localisation: FORT DE FRANCE
département: 972
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 13:17 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Je viens de tomber sur cet article concernant le tourisme en Egypte :

http://www.petergreenberg.com/2012/01/10/the-travel-detective-blogs-is-it-s…

Si ça peut encourager les gens à venir...


Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 19:49 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Kazeboon
16 janvier 2012





Kazeboon (“ils mentent”) c’est le nom de la campagne initiée par plusieurs mouvements de jeunes issus de la révolution que j’évoquais dans mon précédent post. Ils ont bien sûr une page Facebook où l’on trouve de nombreuses informations.
Mais partant du principe que tout le monde n’est pas pendu à Facebook ou Tweeter comme Nadine Morano, ils ont décidé de se déplacer dans tous les quartiers et tous les gouvernorats d’Égypte pour informer des crimes de l’armée, de la répression qui continue, pour dénoncer la corruption qui persiste et pour appeler à rejoindre leurs mouvements, notamment le 25 janvier prochain. Leur mot d’ordre est le départ de l’armée du pouvoir au plus tard en juin prochain.
D’autres mouvements mènent la campagne en leur propre nom et
c’est celui des chabad al-thawra (Jeunes de la révolution) qui avait investi hier soir la place Talaat Harb, pourtant ouverte à la circulation qui à cette heure-là (19h) allait bon train.
Revenant de chez Felfela où j’étais allée m’acheter un bol de soupe aux lentilles (délicieuse, je recommande), je suis donc en mesure de décrire le dispositif avec davantage de détails. Révolutionnaires de tous les pays, prenez des notes :
  • un videoprojecteur et sa tablette (ici trois cartons empilés)
  • un écran (en occurrence un drap, tendu et scotché sur le piédestal de la statue)
  • un ordinateur portable
  • un mégaphone suffisamment haut placé et là, personne n’y avait pensé avant eux, mais la main de T. Harb, premier banquier d’Égypte (paix à son âme), était particulièrement bien placée pour faire office.

Moyens militants :
          • un jeune au micro, lisant des textes, interpellant les gens, relayant les remarques et les questions. Il proposait aussi régulièrement aux gens de partir avec un DVD contenant l’ensemble des films et des documents qui, pour quelques guinées, assurait la répercussion de l’initiative dans les familles et les quartiers.
          • une jeune au clavier du portable qui fait défiler les films (essentiellement ceux des exactions de l’armée de ces derniers mois), les diaporamas, les textes.
          • un troisième s’est avéré particulièrement utile pour maintenir le videoproj en équilibre (instable) sur les trois caisses.
          • quelques autres, je suppose,  pour surveiller une éventuelle arrivée des forces de l’ordre.

Ah, j’oublie l’essentiel car la question me taraudait depuis le début (déformation professionnelle sans doute) : où prennent-ils le jus ?
Il faut donc ajouter à la liste de courses un long câble (20m). J’ai méticuleusement suivi celui utilisé hier pour alimenter tout ce petit matériel, curieuse que j’étais de voir où il allait.
Après avoir prié les gens groupés autour de la statue d’écarter leurs pieds, puis suivi les circonvolutions du dit câble autour du terre-plein central, j’ai fini par apercevoir un départ prometteur qui semblait se diriger vers la pâtisserie Groppy, qui
est aussi le rez-de-chaussée du local du hezb el-ghad, le parti d’Ayman Nour.
Que néni, le branchement était nettement plus prosaïque que cela et je vous laisse deviner la suite en images.
-
Ne dîtes plus qu’on ne peut rien contre le monopole des médias par le pouvoir !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mar 17 Jan - 19:43 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Okay

Revenir en haut
Chimo42



Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 88
Localisation: St Etienne
département: 42

MessagePosté le: Mar 17 Jan - 20:31 (2012)    Sujet du message: trop top Répondre en citant

Çà c'est de l'enquête comme je les aime....  Continue Yalabinette, on voit resurgir ton passé: il y a une solution à tout! Espoir!!!
Très intéressant, on a besoin d'être informé sur la réalité du terrain et non avec l'exclusitvité de  l'info occidental
Continue, on se charge de faire passer les messages....


Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 00:11 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Tiens tiens Chimo, je croyais que tu avais disparu ... mais je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par "on voit ressurgir ton passé.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Chimo42



Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 88
Localisation: St Etienne
département: 42

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 21:26 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Je ne dormais pas sur un hamac car ici l'hiver ne le permet pas. Je ne peux pas suivre tous les sujets de ce forum si complet, car il faudrait que je ne travaille pas. J'espère en avoir l'occasion avant que notre Nain me fasse rempiler pour des années encore...
La curiosité, Yalabinette, qui fait quoi et pourquoi, çà ne te rappelle rien? Il est important de savoir d'où provient la source et pourquoi. Quelle ingéniosité pour arriver à détourner l'attention??? Tes "enquêtes" sont vraiment bien menées, mais çà je savais que tu allais au bout des choses: j'attends la suite....Je promets d'y revenir plus souvent....Yala bina


Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 23:54 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

tu parles de mes enquêtes mais pour ce qui concerne les évènements en Egypte, ce n'est pas moi qui signe les articles mais une certaine SNONY, blogueuse, toujours sur le terrain. Il est vrai que je partage souvent son analyse de la situation mais je n'écris pas aussi bien, malheureusement.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Chimo42



Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 88
Localisation: St Etienne
département: 42

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 09:18 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

OK!, je suivrai assidûment ces articles si bien menés....

Revenir en haut
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 21:17 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Yalabinette
L'anniversaire arrive, comment ressens-tu l'ambiance ?
Il semblerait que le truim vira armeé/frères musulmans/ salafistes se mette en place.
Un pronostic pour le prochain président ?

Pensées


Revenir en haut
Yalabinette
Administrateur


Inscrit le: 23 Mai 2010
Messages: 1 119
Localisation: Le Caire
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 23:48 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Ambiance pour le moins bizarre ici à l'approche du 25 janvier. Un climat de peur déjà parce que la TV (ah que j'aimerais qu'elle saute celle là)appelle les gens à rester chez eux, qu'il va se passer plein de choses etc. Plusieurs organisations demandent au peuple de venir sur la place et je crois qu'il y aura effectivement beaucoup de monde mais curieusement, je ne pense pas qu'il y aura des troubles. J'imagine plutôt une ambiance "kermesse" et j'espère que mon intuition est bonne même si la kermesse n'est guère appropriée pour cet anniversaire. Mais tout peut basculer assez vite !
Le trio infernal semble effectivement discuter, négocier et on ne sait pas grand chose; sauf qu'ils sont tous aussi traitres les uns que les autres alors, il vaut mieux se méfier de leurs alliances.
A mon avis, une fois le parlement en place, il y aura des clashs entre la confrérie et les salafistes et je vois bien l'armée se frotter les mains; et puis, il y a une partie du peuple qui n'a plus très envie de tout accepter sans rien dire.
je n'ai aucune idée de qui pourrait être le président; On parle beaucoup de amr moussa et d'un autre qui a quitté la confrérie. la décision de mohamed baradei de ne pas se présenter a fait beaucoup parler aussi.

à mon avis, l'année risque d'être difficile encore ! il ne sait pas passer grand chose politiquement parlant depuis l'année dernière mais je trouve que les égyptiens ont changé. maintenant ils parlent, ils échangent, ils s'expriment librement, ils ont gagné en maturité, je trouve. dommage que les femmes ne soient pas plus présentes, elles auraient besoin de se faire entendre...mais ça, c'est une autre paire de manches comme on dit !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
IloveCairo



Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 403
Localisation: Le Monde
département: 0
Féminin

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 09:43 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

Merci Yalabinette
Tu confirmes ce que je crois comprendre au travers des infos qui m'arrivent par différents canaux. Le bon point c'est que les Egyptiens parlent maintenant...
Et comme toi, je perçois une grande tension à l'approche du 25 que j'espère pacifique... Hier sur la place pas de religieux...


Revenir en haut
Chimo42



Inscrit le: 30 Mai 2010
Messages: 88
Localisation: St Etienne
département: 42

MessagePosté le: Sam 21 Jan - 10:39 (2012)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire Répondre en citant

À part ce "trio infernal", n'y a t il pas un leader qui pointe son nez pour faire appliquer ou installer une véritable démocratie???? Dans les manifs, il ressort souvent un leader, mais si les médias ne sont pas solidaires pour les mettre à la une, cela va être TRES difficile....Facebook, tweeter, ne sont pas encore sur une chaine de télé à 20h.... qui sait? bientôt peut être...Dans un premier temps, si cela n'existe pas déjà, créer une chaine TV libre qui passe en boucle une VRAIE solution démocratique  est ou serai aussi un bon début...
En tout cas, les médias ici, n'abordent que très rarement ce qui ce passe en Tunisie, Egypte et encore moins la Lybie....
La France est partie sur les chapeaux de roues sur les élections présidentielles et on ne parle que de notre dette de 127 milliards d'euros te telle façon que ce langage nous fait tourner la tête, sans pouvoir nous faire croire d'un côté comme de l'autre, qu'une solution (minime soit elle) soit possible....
Alors, ce qui se passe en Egypte ou même la Syrie, n'intéresse plus les médias Français....
Mais rassure toi Yalabinette, les Français ne sont pas obnubilés par cet éventuel changement politique en France, ils s'intéressent aussi aux pays musulmans où ils sont allés souvent et où ils souhaitent une réelle stabilité pour y revenir sereinement...Les nouveaux gouvernements (Egypte, Lybie) qui se mettront en place en sont convaincus et seront bien obligés de s'orienter vers une entente multipartite si ils veulent la "manne touristique" pour reconquérir leur PIB positif....
Voilà les news occidentales.
De nombreux français et moi même penseront à vous le 25 janvier.....


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:45 (2017)    Sujet du message: Les événements en Egypte...au Caire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bab el qahira Index du Forum   >>> Les évènements en Egypte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 21, 22, 23  >
Page 20 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylSeigneur thème by SGo